Discussion:
Tromperie dans le libellé d'une annonce d'emploi
(trop ancien pour répondre)
Thim Hide
2009-01-29 23:31:23 UTC
Permalink
Raw Message
X-No-Archive: Yes


Bonjour,

-Soit une offre d'emploi ANPE présenté comme "CDD" et dans une
entreprise basée dans une ville A,
-Dans cette offre, l'adresse d'envoi des candidatures est l'ANPE qui
présélectionne et envoie les offres à l'entreprise émétrice,
- J'ai répondu à cette offre, et l'ANPE a transmis mon dossier,
- J'ai récemment reçu un appel d'une entreprise intérim d'une ville B
qui demande à me rencontrer suite à cette candidature ANPE pour un
emploi dans la ville A,
- Rendez-vous est pris pour une rencontre prochaine avec l'entreprise
intérim.


Ma réflexion et mes questions:

D'après les quelques informations que j'ai, et je n'ai pas caché ma
surprise lors du contact télephonique:
A une annonce de CDD en poste directement dans l'entreprise où se
produit l'emploi semble correspondre une offre d'emploi en intérim (donc
"tromperie sur la marchandise", précarité, toussa).

Est-légal?
Si oui/non, quels sont les articles de loi qui s'appliquent dans ce cas?

Si oui, Peut-on dénoncer cela, et à qui?
Si oui, Comment puis-je m'y prendre?
www.juristprudence.c.la
2009-01-30 00:48:58 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Est-légal?
ce n'est pas illicite
Thim Hide
2009-01-30 11:32:55 UTC
Permalink
Raw Message
Post by www.juristprudence.c.la
Post by Thim Hide
Est-légal?
ce n'est pas illicite
En vertu de quels textes?
www.juristprudence.c.la
2009-01-30 14:03:47 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
Post by Thim Hide
Est-légal?
ce n'est pas illicite
En vertu de quels textes?
quel texte interdirait ce que vous voulez dénoncer ?

depuis quand faut-il des textes pour tous les actes ?

quel texte vous autorise à marcher en mettant le pied gauche en avant le
premier ?
Thim Hide
2009-01-30 14:21:40 UTC
Permalink
Raw Message
X-No-Archive: Yes
Post by www.juristprudence.c.la
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
Post by Thim Hide
Est-légal?
ce n'est pas illicite
En vertu de quels textes?
quel texte interdirait ce que vous voulez dénoncer ?
Il en existe en matière de commerce (publicité mensongère), en matière
de droit des affaires, etc.
Pourquoi n'en existerait-il pas en la matière?
Post by www.juristprudence.c.la
depuis quand faut-il des textes pour tous les actes ?
quel texte vous autorise à marcher en mettant le pied gauche en avant le
premier ?
Vos propos sont tendancieux et illustratifs d'un certain parti pris qui
est le vôtre: "Un employeur parce qu'il est employeur et parce qu'il ne
trouve pas de texte qui expliciterait les limites à ses actes aurait le
droit de faire tout et n'importe quoi."

Dans vos rêves et dans les tendance actuelle probablement.
Mais dans les faits, j'ose encore croire que c'est différent.

Il existe des sources de droit (lois, jurisprudences, etc) dans ce pays,
et j'essaie de trouver celles qui seraient censées défendre les
demandeurs d'emploi.

J'ai compris que je ne peux pas attendre après vous pour m'y aider.
J'en prends acte.

Fort heureusement, vous n'êtes pas le seul intervenant sur ces forums,
et d'autres, je l'espère pourront m'aider.



PS:
Inutile de me répondre, si c'est pour toujours me pondre vos mêmes
jugements de valeur qui ne font en rien avancer ma recherche d'information.
Patrick V
2009-01-30 15:32:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
quel texte interdirait ce que vous voulez dénoncer ?
Il en existe en matière de commerce (publicité mensongère), en matière
de droit des affaires, etc.
Pourquoi n'en existerait-il pas en la matière?
Parce qu'il n'existe pas, c'est tout, sauf à utiliser les principes
généraux du droit civil et démontrer une faute et un préjudice.
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
quel texte vous autorise à marcher en mettant le pied gauche en avant
le premier ?
Vos propos sont tendancieux et illustratifs d'un certain parti pris qui
est le vôtre: "Un employeur parce qu'il est employeur et parce qu'il ne
trouve pas de texte qui expliciterait les limites à ses actes aurait le
droit de faire tout et n'importe quoi."
Non, tu n'as absolument pas compris : Prudence t'explique juste qu'il
n'y a pas de texte interdisant cette pratique et donc qu'elle est
licite. Elle ne prend pas partie pour les employeurs, elle te dit que ce
qui n'est pas interdit par un texte est autorisé, ce qui est la base du
droit français.
Post by Thim Hide
J'ai compris que je ne peux pas attendre après vous pour m'y aider.
Tu prends comme une agression le fait que ce que tu aimerais trouver
dans la loi n'existe pas, et c'est une erreur commune.
Post by Thim Hide
Fort heureusement, vous n'êtes pas le seul intervenant sur ces forums,
et d'autres, je l'espère pourront m'aider.
Si Prudence te dit que ça n'existe pas, c'est que ça n'existe pas.
Séb.
2009-01-30 16:06:31 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Patrick V
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
quel texte interdirait ce que vous voulez dénoncer ?
Il en existe en matière de commerce (publicité mensongère), en matière
de droit des affaires, etc.
Pourquoi n'en existerait-il pas en la matière?
Parce qu'il n'existe pas, c'est tout, sauf à utiliser les principes
généraux du droit civil et démontrer une faute et un préjudice.
à la limite le préjudice pourrait être avéré si l'investissement financier
pour aller à un entretien lointain pour un CDI à 3000 euros / mois est en
fait pour un CDD de 3 mois puis possibilité de CDI au smic
et encore, faudrait démonter que le candidat qui réclamerait réparation
était le meilleur candidat et qu'il aurait du avoir le poste et que ça lui a
gravement nuit financièrement

y avait pas une époque où les employeurs filaient un chèque auxcandidats
pour participer à leurs frais ?
Post by Patrick V
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
quel texte vous autorise à marcher en mettant le pied gauche en avant
le premier ?
Vos propos sont tendancieux et illustratifs d'un certain parti pris
qui est le vôtre: "Un employeur parce qu'il est employeur et parce
qu'il ne trouve pas de texte qui expliciterait les limites à ses actes
aurait le droit de faire tout et n'importe quoi."
Non, tu n'as absolument pas compris : Prudence t'explique juste qu'il
n'y a pas de texte interdisant cette pratique et donc qu'elle est
licite. Elle ne prend pas partie pour les employeurs, elle te dit que ce
qui n'est pas interdit par un texte est autorisé, ce qui est la base du
droit français.
oui mais bon après y a interprétation des textes... (cf la bonne dame qui
prend une prune parce qu'elle fume au volant)
Post by Patrick V
Post by Thim Hide
J'ai compris que je ne peux pas attendre après vous pour m'y aider.
Tu prends comme une agression le fait que ce que tu aimerais trouver
dans la loi n'existe pas, et c'est une erreur commune.
je cherche une réponse conforme à mon idée, je ne l'ai pas, bouh tout le
monde il est contre moi et c'est que des c...
Post by Patrick V
Post by Thim Hide
Fort heureusement, vous n'êtes pas le seul intervenant sur ces forums,
et d'autres, je l'espère pourront m'aider.
Si Prudence te dit que ça n'existe pas, c'est que ça n'existe pas.
CQFD
Patrick V
2009-01-30 16:09:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Séb.
y avait pas une époque où les employeurs filaient un chèque auxcandidats
pour participer à leurs frais ?
Un chèque, je ne sais pas, mais me faire payer le billet de train ou
d'avion, ça, ça m'est arrivé.
Séb.
2009-01-30 17:03:02 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Patrick V
Post by Séb.
y avait pas une époque où les employeurs filaient un chèque
auxcandidats pour participer à leurs frais ?
Un chèque, je ne sais pas, mais me faire payer le billet de train ou
d'avion, ça, ça m'est arrivé.
je me rappelle être monté à paris avec mon père y a 25 ans.
1 - pour récupérer son chèque d'indemnité licenciement (fallait aussi qu'il
y aille pour discuter ré-embauche future)
2 - pour aller à des entretiens

bah son ex-boss lui avait filé un chèque pour les frais pour nous 2
et un boîte 'st gobain de mémoire) le gars lui avait aussi filé un chèque
pour le déplacement

c'était surement le bon temps ;-)
www.juristprudence.c.la
2009-01-30 18:09:59 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Vos propos sont tendancieux et illustratifs d'un certain parti pris qui
est le vôtre: "Un employeur parce qu'il est employeur et parce qu'il ne
trouve pas de texte qui expliciterait les limites à ses actes aurait le
droit de faire tout et n'importe quoi."
Non, tu n'as absolument pas compris : Prudence t'explique juste qu'il n'y
a pas de texte interdisant cette pratique et donc qu'elle est licite. Elle
ne prend pas partie pour les employeurs, elle te dit que ce qui n'est pas
interdit par un texte est autorisé, ce qui est la base du droit français.
Tu prends comme une agression le fait que ce que tu aimerais trouver dans
la loi n'existe pas, et c'est une erreur commune.
HI HI HI
heureusement que j'ai un fan's club ;o}
Patrick V
2009-02-02 10:23:06 UTC
Permalink
Raw Message
Post by www.juristprudence.c.la
Tu prends comme une agression le fait que ce que tu aimerais trouver dans
la loi n'existe pas, et c'est une erreur commune.
HI HI HI
heureusement que j'ai un fan's club ;o}
Il faut dire que tu as l'art d'attiser la moindre braise...
www.juristprudence.c.la
2009-02-02 11:24:34 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Patrick V
Il faut dire que tu as l'art d'attiser la moindre braise...
et qu tu t'embarquerais volontiers pour l'ile de Cythère, mon Brandon ;o}
www.juristprudence.c.la
2009-01-30 18:08:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by www.juristprudence.c.la
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
Post by Thim Hide
Est-légal?
ce n'est pas illicite
En vertu de quels textes?
quel texte interdirait ce que vous voulez dénoncer ?
Il en existe en matière de commerce (publicité mensongère), en matière de
droit des affaires, etc.
Pourquoi n'en existerait-il pas en la matière?
eh bien petit finaud, comprenez donc là que lorsqu'une interdiction, une
prescription existent, c'est en vertu d'une disposition légale explicite ;

or, je tentais de vous faire comprendre que ce que vous déplorez n'est pas
illicite... parce que non interdit !
Post by www.juristprudence.c.la
depuis quand faut-il des textes pour tous les actes ?
quel texte vous autorise à marcher en mettant le pied gauche en avant le
premier ?
Vos propos sont tendancieux et illustratifs d'un certain parti pris qui
le simple fait de répondre à vos élucubrations est donc un parti pris ;
vous ne supportez pas que l'on réponde autre chose que ce que vous voudriez
pouvoir lire
"Un employeur parce qu'il est employeur et parce qu'il ne trouve pas de
texte qui expliciterait les limites à ses actes aurait le droit de faire
tout et n'importe quoi."
Ce qui précède n'est pas une citation, mais VOTRE travestissement !
je me limite à tenter en réalité de vous faire comprendre, qu'un JUSTICIABLE
(employeur ou pas) ne peut se voir interdire ce que la loi n'interdit pas ;
c'est là, exclusivement là, ce que j'ai exprimé
Dans vos rêves et dans les tendance actuelle probablement.
Mais dans les faits, j'ose encore croire que c'est différent.
eh bien citez un hypothétique exemple
et je me ferais un devoir de venir souligner votre énième incompréhension
Il existe des sources de droit (lois, jurisprudences, etc) dans ce pays,
exact ! et celle que vous imaginez n'existent pas
M. De Lapalisse n'aurait pas écrit mieux
et j'essaie de trouver celles qui seraient censées défendre les demandeurs
d'emploi.
ou plus exactement, vous voudriez que l'on vous invente un texte qui
n'existe pas
J'ai compris que je ne peux pas attendre après vous pour m'y aider.
J'en prends acte.
je prends tout autant acte de votre incapacité à comprendre que ce qui
n'existe pas ne peut vous être produit.
Fort heureusement, vous n'êtes pas le seul intervenant sur ces forums, et
d'autres, je l'espère pourront m'aider.
fort heureusement vous êtes un rare entêté refusant systématiquement de
percevoir le sens des réponses qui vous sont pourtant clairement exprimées
Inutile de me répondre, si c'est pour toujours me pondre vos mêmes
jugements de valeur qui ne font en rien avancer ma recherche
d'information.
inutile de commencer par exprimer votre opinion, si vous ne supportez pas la
réplique ;
vous finirez bien par mesurer la stérilité de vos polémiques
Dave Neve
2009-01-31 09:27:41 UTC
Permalink
Raw Message
Post by www.juristprudence.c.la
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
Post by Thim Hide
Est-légal?
ce n'est pas illicite
En vertu de quels textes?
quel texte interdirait ce que vous voulez dénoncer ?
depuis quand faut-il des textes pour tous les actes ?
quel texte vous autorise à marcher en mettant le pied gauche en avant le
premier ?
Salut Jurisprudence

cette fois, je ne suis pas d'accord avec toi.

Je sens qu'il y ait plusieres lois qui s'appliquent dans ce cas.

Sans me vider la tête, je dirais les lois sur le marchandage, les lois
sur l'informatique et le collecte de données et vente forcée pour
commencer

Cordialement

Dave Neve
www.juristprudence.c.la
2009-01-31 16:02:23 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Dave Neve
Post by www.juristprudence.c.la
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
Post by Thim Hide
Est-légal?
ce n'est pas illicite
En vertu de quels textes?
www.juristprudence.c.la a écrit
Post by Dave Neve
Post by www.juristprudence.c.la
quel texte interdirait ce que vous voulez dénoncer ?
cette fois, je ne suis pas d'accord avec toi.
Je sens qu'il y ait plusieres lois qui s'appliquent dans ce cas.
Sans me vider la tête, je dirais les lois sur le marchandage, les lois
sur l'informatique et le collecte de données et vente forcée pour
commencer
en résumé, tu supposes et tu ne cites aucune disposition légale interdisant
à une entité juridique A de procéder au formalité de recrutement pour une
société B ;

de même, je relève que tu imagines, mais n'étaye par aucun texte explicite
que le fait de faire paraître une annonce pour un CDD interdirait, dans des
pourparles (= PRéALABLES au recrutement effectif), de PROPOSER une autre
forme de relation (interim, ou tout autre version que le CDD initialement
ENVISAGé)
Dave Neve
2009-02-01 09:23:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Dave Neve
Post by www.juristprudence.c.la
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
ce n'est pas illicite
En vertu de quels textes?
www.juristprudence.c.la a écrit
Post by Dave Neve
Post by www.juristprudence.c.la
quel texte interdirait ce que vous voulez dénoncer ?
cette fois, je ne suis pas d'accord avec toi.
Je sens qu'il y ait plusieres lois qui s'appliquent dans ce cas.
Sans me vider la tête, je dirais les lois sur le marchandage, les lois
sur l'informatique et le collecte de données et vente forcée pour
commencer
en résumé, tu supposes et tu ne cites aucune disposition légale interdisant
à une entité juridique A de procéder au formalité de recrutement pour une
société B ;
de même, je relève que tu imagines, mais n'étaye par aucun texte explicite
que le fait de faire paraître une annonce pour un CDD interdirait, dans des
pourparles (= PRéALABLES au recrutement effectif), de PROPOSER une autre
forme de relation (interim, ou tout autre version que le CDD initialement
ENVISAGé)
Salut Jurisprudence

C'est vrai que je n'ai pas creusé la question

Mais j'ai une certaine expérience en tant que délégué CGT et du
personnel et j'ai toujours le pif dans les textes

Pour te donner un example, je sais très bien que la collecte
d'information nominatif se fait selon les récommendation du CNIL et la
loi sur l'informatique.

Si je donne des informations personnels à 'X' (l'ANPE), ces
informations ne doivent pas être divulguées à 'Y' (une boîte privée
dans ce cas) mais à 'Z' (l'employeur éventuel)

J'étais parti dans cet esprit de donner des pistes sans me forcer à
chercher les textes parce que je manque de temps

Cordialement

Dave
www.juristprudence.c.la
2009-02-01 10:05:59 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Dave Neve
C'est vrai que je n'ai pas creusé la question
Mais j'ai une certaine expérience en tant que délégué CGT et du
personnel et j'ai toujours le pif dans les textes
lorsqu'ils existent ;o}
Post by Dave Neve
Pour te donner un example, je sais très bien que la collecte
d'information nominatif se fait selon les récommendation du CNIL et la
loi sur l'informatique.
ce qui n'a rien à voir avec l'énonciation d'une offre d'emploi en la forme A
puis d'entamer des pourparlers sur une forme B
Post by Dave Neve
Si je donne des informations personnels à 'X' (l'ANPE), ces
informations ne doivent pas être divulguées à 'Y' (une boîte privée
dans ce cas) mais à 'Z' (l'employeur éventuel)
a) ta formulation présume une " divulgation "
b) tu l'imputes de cette façon à l'anpe
c) à supposer que tu te sois exprimé autrement (= imputation de la
divulgation par Z vers Y), tu demeurerais dans l'erreur : un employeur
potentiel (= l'offreur de l'emploi) dispose du droit de confier la sélection
d'un futur collaborateur à un tiers intervenant pour cela ; il n'existe
aucune interdiction, restriction, etc., que tu puisses vouloir imaginer par
rapport à ce droit
Post by Dave Neve
J'étais parti dans cet esprit de donner des pistes sans me forcer à
chercher les textes parce que je manque de temps
sage précaution puisque les textes imaginés n'existent pas ;o}
moisse
2009-02-01 14:38:32 UTC
Permalink
Raw Message
Dans le message
Post by Dave Neve
Post by Dave Neve
Post by www.juristprudence.c.la
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
ce n'est pas illicite
En vertu de quels textes?
www.juristprudence.c.la a écrit
Post by Dave Neve
Post by www.juristprudence.c.la
quel texte interdirait ce que vous voulez dénoncer ?
cette fois, je ne suis pas d'accord avec toi.
Je sens qu'il y ait plusieres lois qui s'appliquent dans ce cas.
Sans me vider la tête, je dirais les lois sur le marchandage, les
lois sur l'informatique et le collecte de données et vente forcée
pour commencer
en résumé, tu supposes et tu ne cites aucune disposition légale
interdisant à une entité juridique A de procéder au formalité de
recrutement pour une société B ;
de même, je relève que tu imagines, mais n'étaye par aucun texte
explicite que le fait de faire paraître une annonce pour un CDD
interdirait, dans des pourparles (= PRéALABLES au recrutement
effectif), de PROPOSER une autre forme de relation (interim, ou tout
autre version que le CDD initialement ENVISAGé)
Salut Jurisprudence
C'est vrai que je n'ai pas creusé la question
Mais j'ai une certaine expérience en tant que délégué CGT et du
personnel et j'ai toujours le pif dans les textes
Ha oui, combien de semaines si j'en crois les archives c'est récent, en
tous cas loin d'une ancienneté qui permette d'écrire "une certaine
expérience" comme s'il s'agissait de plusieurs années.
Corrigez-moi si je me trompe, mais j'ai en mémoire vos doléances sur
votre emploi précédent, ainsi que vos mésaventures survenues à Lille 3
toujours en instance d'une décision devant le T.A.


--
Moisse
Mickaël Wolff
2009-01-30 02:00:54 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
A une annonce de CDD en poste directement dans l'entreprise où se
produit l'emploi semble correspondre une offre d'emploi en intérim (donc
"tromperie sur la marchandise", précarité, toussa).
Depuis quelques années les entreprises d'interim ont le droit de
chasser des têtes pour des CDD et de CDI. Donc attends de voir ce que te
propose le prestataire avant de t'insurger ;)
--
Mickaël Wolff aka Lupus Michaelis
http://lupusmic.org

Seeking for a position <http://lupusmic.org/pro/>
moisse
2009-01-30 06:52:43 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Mickaël Wolff
Post by Thim Hide
A une annonce de CDD en poste directement dans l'entreprise où se
produit l'emploi semble correspondre une offre d'emploi en intérim
(donc "tromperie sur la marchandise", précarité, toussa).
Depuis quelques années les entreprises d'interim ont le droit de
chasser des têtes pour des CDD et de CDI. Donc attends de voir ce que
te propose le prestataire avant de t'insurger ;)
Peut-être que la tromperie est de proposer du boulot ??
:-)

--
Moisse
Séb.
2009-01-30 10:00:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by moisse
Post by Mickaël Wolff
Post by Thim Hide
A une annonce de CDD en poste directement dans l'entreprise où se
produit l'emploi semble correspondre une offre d'emploi en intérim
(donc "tromperie sur la marchandise", précarité, toussa).
Depuis quelques années les entreprises d'interim ont le droit de
chasser des têtes pour des CDD et de CDI. Donc attends de voir ce que
te propose le prestataire avant de t'insurger ;)
Peut-être que la tromperie est de proposer du boulot ??
:-)
elle est bonne...

bah une mission en intérim, ça a une durée, donc on peut la rapprocher du
CDD, non ? (au moins sur ce point)
et l'offre dans la ville A, c'est peut être tout bonnement pour mieux
filtrer les candidatures (trajets...) alors que l'employeur (agence
d'intérim) est située dans la ville B, mais que le lieu d'exécution du
contrat sera bien Ville A

Séb.
Thim Hide
2009-01-30 11:21:31 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Séb.
Post by moisse
Post by Mickaël Wolff
Post by Thim Hide
A une annonce de CDD en poste directement dans l'entreprise où se
produit l'emploi semble correspondre une offre d'emploi en intérim
(donc "tromperie sur la marchandise", précarité, toussa).
Depuis quelques années les entreprises d'interim ont le droit de
chasser des têtes pour des CDD et de CDI. Donc attends de voir ce que
te propose le prestataire avant de t'insurger ;)
Peut-être que la tromperie est de proposer du boulot ??
:-)
elle est bonne...
bah une mission en intérim, ça a une durée,
De fait beaucoup plus précaire.
Un CDD est un contrat ferme dont l'employeur n'a que très peu d'intérêt
de rompre.
Le contrat intérim, c'est en gros la précarité assurée. Intérimaire
virable à tout instant et sans indemnité ou si peu.
Post by Séb.
donc on peut la rapprocher
du CDD, non ? (au moins sur ce point)
Non.
Post by Séb.
et l'offre dans la ville A, c'est peut être tout bonnement pour mieux
filtrer les candidatures (trajets...) alors que l'employeur (agence
d'intérim) est située dans la ville B, mais que le lieu d'exécution du
contrat sera bien Ville A
C'est la boite intérim qui est dans la ville B.
Le taf, lui, se fait bel et bien dans la ville A.
Ce caractère n'a ici en fait que peu d'importance pour moi, mis à part
que la ville d'exécution du travail, avec la nature du contrat était un
des seuls éléments factuels cités sur l'annonce (indice permettant
d'appuyer établir un éventuel argumentaire...)
Ceci est un élément de tromperie comme l'histoire du CDD.
Lumi
2009-01-30 11:48:20 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Post by Séb.
bah une mission en intérim, ça a une durée,
De fait beaucoup plus précaire.
Un CDD est un contrat ferme dont l'employeur n'a que très peu d'intérêt
de rompre.
Le contrat intérim, c'est en gros la précarité assurée. Intérimaire
virable à tout instant et sans indemnité ou si peu.
n'importe quoi !
pour avoir été sans emploi durant 4 ans, j'ai eu beaucoup plus de travail en intérim
que des CDD !
Pour l'intérim, il y a une période d'essai également pour la rupture du contrat !

De plus, avec le versement du salaire, il y a automatiquement les 10%
de congé payés et les 10% de précarité ... comme un CDD ...

Je ne vois pas en quoi l'intérim est plus précaire
Post by Thim Hide
Post by Séb.
donc on peut la rapprocher du CDD, non ?
la différence, c'est qu'en intérim il y a l'agence qui fait intermédiaire
entre l'entreprise et le salarié... et de ce fait ils prennent une commission
relativement élevée.. donc cela coute bien plus cher a l'employeur au final, mais
il n'a pas la charge de l'administratif d'une embauche...
Thim Hide
2009-01-30 12:02:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Lumi
Post by Thim Hide
Post by Séb.
bah une mission en intérim, ça a une durée,
De fait beaucoup plus précaire.
Un CDD est un contrat ferme dont l'employeur n'a que très peu
d'intérêt de rompre.
Le contrat intérim, c'est en gros la précarité assurée. Intérimaire
virable à tout instant et sans indemnité ou si peu.
n'importe quoi !
Bien sûr que si.
Post by Lumi
pour avoir été sans emploi durant 4 ans, j'ai eu beaucoup plus de travail en intérim
que des CDD !
Et alors, cela ne fait pas d'un contrait intérim un contrat
juridiquement moins précaire.
Post by Lumi
Pour l'intérim, il y a une période d'essai également pour la rupture du contrat !
Pour le CDD, il n'y a AUCUNE période d'essai.
Et rupture quasi impossible par l'employeur sans avoir à payer au
salarié l'ensemble de la durée du contrat initialement signé avec salarié.
Une paille...
Post by Lumi
De plus, avec le versement du salaire, il y a automatiquement les 10%
de congé payés et les 10% de précarité ... comme un CDD ...
une rupture de CDD intenpestive par l'employeur, c'est le salaire
pendant toute la durée restante PLUS les 10% que l'employeur doit débourser.

C'est ça la force du CDD.
Post by Lumi
Je ne vois pas en quoi l'intérim est plus précaire
Tout simplement parce que vous n'y connaissez rien.
Post by Lumi
Post by Thim Hide
Post by Séb.
donc on peut la rapprocher du CDD, non ?
la différence, c'est qu'en intérim il y a l'agence qui fait intermédiaire
entre l'entreprise et le salarié... et de ce fait ils prennent une commission
relativement élevée..
En plus.
C'est d'autant moins de fric pour celui qui bosse.
Post by Lumi
donc cela coute bien plus cher a l'employeur au
final, mais
il n'a pas la charge de l'administratif d'une embauche...
Et surtout de tracasserie juridique...
Il vire, il jette, quand il le veut.
le CDD c'est complètement différent.
Séb.
2009-01-30 12:24:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Post by Lumi
Post by Thim Hide
Post by Séb.
bah une mission en intérim, ça a une durée,
De fait beaucoup plus précaire.
Un CDD est un contrat ferme dont l'employeur n'a que très peu
d'intérêt de rompre.
Le contrat intérim, c'est en gros la précarité assurée. Intérimaire
virable à tout instant et sans indemnité ou si peu.
n'importe quoi !
Bien sûr que si.
Post by Lumi
pour avoir été sans emploi durant 4 ans, j'ai eu beaucoup plus de travail en intérim
que des CDD !
Et alors, cela ne fait pas d'un contrait intérim un contrat
juridiquement moins précaire.
Post by Lumi
Pour l'intérim, il y a une période d'essai également pour la rupture du contrat !
Pour le CDD, il n'y a AUCUNE période d'essai.
heu sauf ton respect, mon dernier CDD prévoyait une période d'essai
Post by Thim Hide
Et rupture quasi impossible par l'employeur sans avoir à payer au
salarié l'ensemble de la durée du contrat initialement signé avec salarié.
Une paille...
Post by Lumi
De plus, avec le versement du salaire, il y a automatiquement les 10%
de congé payés et les 10% de précarité ... comme un CDD ...
une rupture de CDD intenpestive par l'employeur, c'est le salaire
pendant toute la durée restante PLUS les 10% que l'employeur doit débourser.
C'est ça la force du CDD.
Post by Lumi
Je ne vois pas en quoi l'intérim est plus précaire
Tout simplement parce que vous n'y connaissez rien.
Post by Lumi
Post by Thim Hide
Post by Séb.
donc on peut la rapprocher du CDD, non ?
la différence, c'est qu'en intérim il y a l'agence qui fait intermédiaire
entre l'entreprise et le salarié... et de ce fait ils prennent une commission
relativement élevée..
En plus.
C'est d'autant moins de fric pour celui qui bosse.
pas forcément... le salaire proposé est le même la plupart du temps,
l'avantage de passer par une agence interim c'est de s'alléger la charge
administrative
Post by Thim Hide
Post by Lumi
donc cela coute bien plus cher a l'employeur au final, mais
il n'a pas la charge de l'administratif d'une embauche...
Et surtout de tracasserie juridique...
Il vire, il jette, quand il le veut.
le CDD c'est complètement différent.
certes mais bon
www.juristprudence.c.la
2009-01-30 17:51:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Séb.
Post by Thim Hide
Pour le CDD, il n'y a AUCUNE période d'essai.
heu sauf ton respect, mon dernier CDD prévoyait une période d'essai
si tu crois qu'il sait de quoi il parle ?
c'est sur la base de son auto-certitude qu'il formule ses commentaires
foireux
PAP
2009-01-30 12:29:46 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Pour le CDD, il n'y a AUCUNE période d'essai.
Ah ? tous les CDD que j'ai offert avaient toujours une période d'essai...

Cela étant, il est stupide pour un employeur de virer un employé *qui donne
satisfaction*... quelle que soit la "précarité" du contrat...
--
PAP
Thim Hide
2009-01-30 14:50:26 UTC
Permalink
Raw Message
Post by PAP
Post by Thim Hide
Pour le CDD, il n'y a AUCUNE période d'essai.
Ah ? tous les CDD que j'ai offert avaient toujours une période d'essai...
Cela étant, il est stupide pour un employeur de virer un employé *qui donne
satisfaction*... quelle que soit la "précarité" du contrat...
"Qui donne satisfaction" étant un jugement de valeur des plus subjectifs
qu'il soit, de toute façon, le problème n'est pas là.

Continuez à sucer la société en boursicotant comme vous le faites et ne
parlez pas d'un environnement -le travail- qui vous est manifestement
étranger.

Suivi chez votre pote Arié.
Lumi
2009-01-30 12:49:48 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Post by Lumi
Pour l'intérim, il y a une période d'essai également pour la rupture du contrat !
Pour le CDD, il n'y a AUCUNE période d'essai.
Si ! il y a une période d'essai !!
renseigne toi mieux ! tes connaissances en droit du travail
sont très limités, ou alors tu n'as jamais eu de CDD...
Post by Thim Hide
une rupture de CDD intenpestive par l'employeur, c'est le salaire
pendant toute la durée restante PLUS les 10% que l'employeur doit débourser.
C'est ça la force du CDD.
tu cherches un CDD juste pour ça ?!
Post by Thim Hide
Il vire, il jette, quand il le veut.
si tu es bon a rien, c'est clair que l'intérim ... ça jette .
mais il en est de même pour un CDD, si tu ne fais pas l'affaire,
tu te fais ejecter pendant la période d'essai .
Thim Hide
2009-01-30 13:24:41 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Lumi
Post by Thim Hide
une rupture de CDD intenpestive par l'employeur, c'est le salaire
pendant toute la durée restante PLUS les 10% que l'employeur doit débourser.
C'est ça la force du CDD.
tu cherches un CDD juste pour ça ?!
Votre réponse est complètement débile.
Post by Lumi
Post by Thim Hide
Il vire, il jette, quand il le veut.
si tu es ...
Voilà qu'il verse dans l'attaque ad-personam maintenant.

Tchao le troll
www.juristprudence.c.la
2009-01-30 17:49:10 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Pour le CDD, il n'y a AUCUNE période d'essai.
c'est faux ! va falloir apprendre à lire avant de proférer n'importe quoi
www.juristprudence.c.la
2009-01-30 09:22:13 UTC
Permalink
Raw Message
A une annonce de CDD semble correspondre une offre d'emploi en intérim
(donc
"tromperie sur la marchandise", précarité
parce qu'un CDD n'est pas un emploi précaire ?

va falloir faire un effort sur l'argumentaire,
si vous voulez entamez une procédure prud'homale sur cette seule base

et, puisque vous semblez chercher un conseil juridique en crosspostant sur
FMDT, je préconise la lecture de l'article 32-1 du NCPC
Thim Hide
2009-01-30 11:31:25 UTC
Permalink
Raw Message
Post by www.juristprudence.c.la
A une annonce de CDD semble correspondre une offre d'emploi en intérim
(donc
"tromperie sur la marchandise", précarité
parce qu'un CDD n'est pas un emploi précaire ?
Dans la précarité, il y a des échelles.
Un CDD (ne parlons pas du TCE qui s'est avéré illégal) est un contrat
ferme que l'employeur ne peut rompre, ou très difficilement et avec des
conséquences pécunières pénalisantes.
Pendant toute la période dudit CDD, le salarié est sur de travailler et
n'a pas à se réveiller tous les matis à se demander s'il ne sera pas
viré le soir même.
Ce qui est quand même une certaine sécurité lui permettant de programmer
une location d'appartement, un gros achat, etc.
Post by www.juristprudence.c.la
va falloir faire un effort sur l'argumentaire,
[snip hors sujet]

Sur ce plan, il est tout fait.
Seuls les imbéciles ou les planqués qui n'ont jamais connu les deux
alternatives peuvent s'y tromper.

Ma question est sur le périmètre et juridique et les conséquences
potentielles de la tromperie dans le libellé d'une annonce.
Merci de répondre en face.
Thim Hide
2009-01-30 11:45:38 UTC
Permalink
Raw Message
X-No-Archive: Yes
Post by www.juristprudence.c.la
A une annonce de CDD semble correspondre une offre d'emploi en intérim
(donc
"tromperie sur la marchandise", précarité
parce qu'un CDD n'est pas un emploi précaire ?
Dans la précarité, il y a des échelles.
Un CDD (ne parlons pas du CPE qui s'est avéré illégal) est un contrat
ferme que l'employeur ne peut rompre, ou très difficilement et avec des
conséquences pécunières pénalisantes.
Pendant toute la période dudit CDD, le salarié est sur de travailler et
n'a pas à se réveiller tous les matis à se demander s'il ne sera pas
viré le soir même.
Ce qui est quand même une certaine sécurité lui permettant de programmer
une location d'appartement, un gros achat, etc.
Post by www.juristprudence.c.la
va falloir faire un effort sur l'argumentaire,
[snip hors sujet]

Sur ce plan, il est tout fait.
Seuls les imbéciles ou les planqués qui n'ont jamais connu les deux
alternatives peuvent s'y tromper.

Ma question est sur le périmètre et juridique et les conséquences
potentielles de la tromperie dans le libellé d'une annonce.
Merci de répondre en face.
Christian
2009-01-30 11:55:18 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Merci de répondre en face.
en face
Thim Hide
2009-01-30 12:03:24 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Post by Thim Hide
Merci de répondre en face.
en face
Crétin.
Thim Hide
2009-01-30 12:09:39 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Post by Thim Hide
Merci de répondre en face.
en face
Je me disais aussi: "Il manque un job de clown de service dans ce fil"
PAP
2009-01-30 12:35:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Post by Thim Hide
Post by Thim Hide
Merci de répondre en face.
en face
Je me disais aussi: "Il manque un job de clown de service dans ce fil"
c'est pas en insultant les gens que tu auras des réponses...

Encore moins les réponses *que tu veux lire*. Une annonce telle que tu la
décris n'a rien qui puisse permettre de gagner quoi que ce soit en
justice... Point barre.

Et crois-en mon expérience... Plutôt que du chômage, j'aurais préféré tous
les intérims du monde... même moins payé que mes ASSEDIC de cadre supérieur,
à un moment où j'en avais...
--
PAP
Christian
2009-01-30 12:56:25 UTC
Permalink
Raw Message
Post by PAP
Encore moins les réponses *que tu veux lire*. Une annonce telle que tu la
décris n'a rien qui puisse permettre de gagner quoi que ce soit en
justice... Point barre.
Bof, un étudiant en droit qui pensait faire faire ses TD sur les
newsgroups ....
Thim Hide
2009-01-30 13:28:41 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Christian
Post by PAP
Encore moins les réponses *que tu veux lire*. Une annonce telle que tu
la décris n'a rien qui puisse permettre de gagner quoi que ce soit en
justice... Point barre.
Bof, un étudiant en droit qui pensait faire faire ses TD sur les
newsgroups ....
Les deux font la paire.
Thim Hide
2009-01-30 13:27:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by PAP
Post by Thim Hide
Post by Thim Hide
Post by Thim Hide
Merci de répondre en face.
en face
Je me disais aussi: "Il manque un job de clown de service dans ce fil"
c'est pas en insultant les gens que tu auras des réponses...
Encore moins les réponses *que tu veux lire*.
"en face", ça c'est de la réponse...

Une annonce telle que tu la
Post by PAP
décris n'a rien qui puisse permettre de gagner quoi que ce soit en
justice... Point barre.
Et crois-en mon expérience... Plutôt que du chômage, j'aurais préféré tous
les intérims du monde
Oui, mais la question n'est pas sur ce champ là, précisément.

Continuez à dériver, vos réponses à vous ne m'intéressent pas.
Séb.
2009-01-30 12:26:55 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
X-No-Archive: Yes
Post by www.juristprudence.c.la
A une annonce de CDD semble correspondre une offre d'emploi en
intérim (donc
"tromperie sur la marchandise", précarité
parce qu'un CDD n'est pas un emploi précaire ?
Dans la précarité, il y a des échelles.
Un CDD (ne parlons pas du CPE qui s'est avéré illégal) est un contrat
ferme que l'employeur ne peut rompre, ou très difficilement et avec des
conséquences pécunières pénalisantes.
Pendant toute la période dudit CDD, le salarié est sur de travailler et
n'a pas à se réveiller tous les matis à se demander s'il ne sera pas
viré le soir même.
Ce qui est quand même une certaine sécurité lui permettant de programmer
une location d'appartement, un gros achat, etc.
si tu veux louer un appart ou faire une crédit avec un CDD, soit ton salaire
couvre les 25 prochaines années de loyer soit t'as un garant. même en CDI en
gagnant 4 fois le loyer il m'a fallu un garant. et je ne suis pas à paris...
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
va falloir faire un effort sur l'argumentaire,
[snip hors sujet]
Sur ce plan, il est tout fait.
Seuls les imbéciles ou les planqués qui n'ont jamais connu les deux
alternatives peuvent s'y tromper.
Ma question est sur le périmètre et juridique et les conséquences
potentielles de la tromperie dans le libellé d'une annonce.
Merci de répondre en face.
bah à part de te prendre en face : vu la conjoncture, une offre c'est une
offre, et en prime que c'était pas une offr "bac + 5 10 ans d'expérience"
pour faire magasinier, auquel cas on pourrait dire : foutage de gueule pour
faire une des fumeuses offres non comblée...
Thim Hide
2009-01-30 13:36:24 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Séb.
Post by Thim Hide
X-No-Archive: Yes
Post by www.juristprudence.c.la
A une annonce de CDD semble correspondre une offre d'emploi en
intérim (donc
"tromperie sur la marchandise", précarité
parce qu'un CDD n'est pas un emploi précaire ?
Dans la précarité, il y a des échelles.
Un CDD (ne parlons pas du CPE qui s'est avéré illégal) est un contrat
ferme que l'employeur ne peut rompre, ou très difficilement et avec des
conséquences pécunières pénalisantes.
Pendant toute la période dudit CDD, le salarié est sur de travailler et
n'a pas à se réveiller tous les matis à se demander s'il ne sera pas
viré le soir même.
Ce qui est quand même une certaine sécurité lui permettant de programmer
une location d'appartement, un gros achat, etc.
si tu veux louer un appart
Un appart à proximité du lieu travail, il vaut mieux...
Post by Séb.
ou faire une crédit avec un CDD, soit ton
salaire couvre les 25 prochaines années de loyer soit t'as un garant.
même en CDI en gagnant 4 fois le loyer il m'a fallu un garant. et je ne
suis pas à paris...
Et en contrat précaire encore moins.
En CDD long ça peu le faire.
En intérim, n'en parlons même pas.

En province, le logement, on peut le trouver, mais le problème c'est
surtout quand du jour au lendemain le travail est fini et qu'on doit
pouvoir "se retourner" et déménager dans les mêmes délais pour trouver
du travail ailleurs et ne pas trop avoir à supporter la charge d'une
double résidence...
Post by Séb.
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
va falloir faire un effort sur l'argumentaire,
[snip hors sujet]
Sur ce plan, il est tout fait.
Seuls les imbéciles ou les planqués qui n'ont jamais connu les deux
alternatives peuvent s'y tromper.
Ma question est sur le périmètre et juridique et les conséquences
potentielles de la tromperie dans le libellé d'une annonce.
Merci de répondre en face.
bah à part de te prendre en face : vu la conjoncture, une offre c'est
une offre, et en prime que c'était pas une offr "bac + 5 10 ans
foutage de gueule pour faire une des fumeuses offres non comblée...
Oui, vous au moins, ça se voit que vous avez un peu vécu et que vous
savez de quoi vous parlez, contrairement aux autres zigotos.
Deltaplan
2009-01-30 13:42:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
X-No-Archive: Yes
Post by www.juristprudence.c.la
A une annonce de CDD semble correspondre une offre d'emploi en
intérim (donc
"tromperie sur la marchandise", précarité
parce qu'un CDD n'est pas un emploi précaire ?
Dans la précarité, il y a des échelles.
Un CDD (ne parlons pas du CPE qui s'est avéré illégal) est un contrat
ferme que l'employeur ne peut rompre, ou très difficilement et avec des
conséquences pécunières pénalisantes.
Il en est de même pour un contrat en interim...
Thim Hide
2009-01-30 13:41:24 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Deltaplan
Post by Thim Hide
X-No-Archive: Yes
Post by www.juristprudence.c.la
A une annonce de CDD semble correspondre une offre d'emploi en
intérim (donc
"tromperie sur la marchandise", précarité
parce qu'un CDD n'est pas un emploi précaire ?
Dans la précarité, il y a des échelles.
Un CDD (ne parlons pas du CPE qui s'est avéré illégal) est un contrat
ferme que l'employeur ne peut rompre, ou très difficilement et avec des
conséquences pécunières pénalisantes.
Il en est de même pour un contrat en interim...
Rien de comparable.
Renseignez-vous.
www.juristprudence.c.la
2009-01-30 14:12:21 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Post by Deltaplan
Il en est de même pour un contrat en interim...
Rien de comparable.
Renseignez-vous.
ça c'est une " démonstration " PTDR
Deltaplan
2009-01-30 14:20:31 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Post by Deltaplan
Post by Thim Hide
X-No-Archive: Yes
Post by www.juristprudence.c.la
A une annonce de CDD semble correspondre une offre d'emploi en
intérim (donc
"tromperie sur la marchandise", précarité
parce qu'un CDD n'est pas un emploi précaire ?
Dans la précarité, il y a des échelles.
Un CDD (ne parlons pas du CPE qui s'est avéré illégal) est un contrat
ferme que l'employeur ne peut rompre, ou très difficilement et avec des
conséquences pécunières pénalisantes.
Il en est de même pour un contrat en interim...
Rien de comparable.
Renseignez-vous.
Articles L1251-26 et 27 du Code du Travail...
www.juristprudence.c.la
2009-01-30 14:09:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thim Hide
Post by www.juristprudence.c.la
A une annonce de CDD semble correspondre une offre d'emploi en intérim
(donc
"tromperie sur la marchandise", précarité
parce qu'un CDD n'est pas un emploi précaire ?
Dans la précarité, il y a des échelles.
et dans le domaine juridique, vous n'êtes pas un as du " barreau "
;o}

vos arguties ne sont que le reflet de votre envie d'en découdre,
ce n'est pas là pertinence juridique
Post by Thim Hide
Un CDD (ne parlons pas du CPE qui s'est avéré illégal)
FAUX ! vous vous méprenez là encore !
vous confondez avec autre chose...


est un contrat
Post by Thim Hide
ferme que l'employeur ne peut rompre, ou très difficilement et avec des
conséquences pécunières pénalisantes.
de la même façon qu'un mission en intérim qui peut avoir exactement la même
durée de date à date
Post by Thim Hide
Seuls les imbéciles ou les planqués qui n'ont jamais connu les deux
alternatives peuvent s'y tromper.
et les couillons qui invectivent ne font que l'étalage de leur pathologie de
plaideur hasardeux
Post by Thim Hide
Ma question est sur le périmètre et juridique et les conséquences
potentielles de la tromperie dans le libellé d'une annonce.
Merci de répondre en face.
ma réponse est juridique, même si elle dépasse vos capacités d'entendement ;
merci de confirmer ainsi que vous n'avez pas le bon profil
Loading...